Web-pro

Activités médias et positions

Communiqués 2017


Retour à la liste des communiqués
10 juillet 2017
Omar Khadr
Le Barreau du Québec en appelle au devoir de mémoire

Montréal, le 10 juillet 2017 – Le Barreau du Québec a pris acte de la déclaration d’excuses du gouvernement canadien au citoyen Omar Khadr et salue ce geste, même s’il survient tardivement.

Le Barreau du Québec a régulièrement dénoncé, depuis 2008, le traitement qui a été infligé à Omar Khadr durant son emprisonnement à la prison de Guantánamo et le déroulement de son dossier judiciaire. « La détention de M. Khadr à la prison de Guantánamo par les autorités américaines représentait une violation des règles fondamentales du droit et de la Charte canadienne des droits et libertés. Nous avons incessamment réclamé le rapatriement de Omar Khadr afin que celui-ci bénéficie d’un procès juste et équitable », précise Me Grondin.

En coalition avec plusieurs organisations juridiques, le Barreau du Québec a joint sa voix à d’autres organisations, notamment Avocats sans frontières Canada, l'Association du Barreau canadien et le Groupe d’étude en droits et libertés de la Faculté de droit de l’Université Laval (GEDEL), pour demander au gouvernement canadien qu’il protège les droits fondamentaux du citoyen canadien Khadr, en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés et de la Convention relative aux droits de l’enfant et de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, deux traités internationaux ratifiés par le Canada. Enfin, le Barreau du Québec a agi comme intervenant devant la Cour suprême du Canada dans un dossier pour lequel le plus haut tribunal a rendu un jugement, en 2010, dans lequel on reconnaissait que le Canada avait violé certains des droits fondamentaux de Omar Khadr garantis par la Charte canadienne des droits et libertés, notamment le droit à la liberté et à la sécurité.

« Le geste posé par le gouvernement canadien survient avec retard mais s’interprète comme une reconnaissance de sa responsabilité dans la violation des droits de M. Khadr, conclut le bâtonnier Grondin. Nous y rattachons également l’importance d’un devoir de mémoire, afin que notre pays ne réitère pas le triste précédent qu’a été ce dossier. »

Le Barreau du Québec

Le Barreau du Québec est l’Ordre professionnel de quelque 26 500 avocats et avocates. Ses positions sont adoptées par ses instances élues à la suite d’analyses et de recommandations de ses comités consultatifs. Afin d’assurer la protection du public, le Barreau du Québec surveille l’exercice de la profession, fait la promotion de la primauté du droit, valorise la profession et soutient ses membres dans l'exercice du droit. 


Demande journalistique ou entrevue


              

Barreau du Québec

© Barreau du Québec 2007-

Déclaration de confidentialité et conditions d’utilisation

NAVIGATEURS SUPPORTÉS | RÉALISATION DU SITE
Mise à jour : Wed Jul 19 16:38:02 EDT 2017