ATTENTION : Les archives du Journal du Barreau vous sont présentées telles qu'elles ont été déposées sur le Web au moment de leur publication. Il est donc possible que certains liens soient non fonctionnels et que certains renseignements soient périmés.

Pour toute question ou commentaire concernant le Journal, communiquez avec journaldubarreau@barreau.qc.ca

Visitez la page officielle du Journal du Barreau sur le site Web du Barreau du Québec.

 

PARMI NOUS

Journal du Barreau

Me Ian M. Solloway (1975), de la section de Montréal, a été nommé président de l'Association de droit Lord Reading. Membre du Barreau du Québec, de l'Association du Barreau canadien, de l'American Bar Association et de l'International Bar Association, il exerce surtout en droit familial.

solloway picture

Me Solloway a occupé dans le passé divers postes. Il a notamment été membre du Comité de discipline du Barreau et du Comité de liaison avec la Cour supérieure en matières familiales. En 1992, il a été nommé commissaire à la Commission d'appel sur la langue d'enseignement en vertu de la Charte de la langue française.

Me Solloway a par ailleurs été nommé Fellow par l'Académie internationale des avocats en droit matrimonial.

vers le haut de la page

Nominations

Communiqué ­ Le ministre de la Justice et procureur général, Paul Bégin, et la juge en chef de la Cour du Québec, Huguette St-Louis, ont annoncé la nomination de Michèle Lefebvre et Normand Amyot à titre de juges à la Cour du Québec, avec résidence à Montréal.

lefebvre picture

Admise au Barreau en 1973, madame Lefebvre a consacré sa carrière aux jeunes. Au moment de sa nomination, elle était directrice du contentieux des Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw. Madame Lefebvre a été nommée à la Cour du Québec, chambre de la jeunesse.

amyot picture

Admis au Barreau en 1969, monsieur Amyot a pratiqué en cabinet privé. Il a exercé dans divers domaines du droit, notamment dans le litige civil et commercial, l'immobilier, la construction et les affaires. Monsieur Amyot a été nommé à la Cour du Québec, chambre civile.

vers le haut de la page

Communiqué ­ Le ministre de la Justice et procureur général du Canada, Martin Cauchon, a annoncé la nomination de Marie St-Pierre à la Cour supérieure du Québec à Montréal. Elle remplace le juge Herbert Marx, qui a choisi de devenir juge surnuméraire.

Madame St-Pierre a obtenu sa licence en droit de l'Université de Montréal en 1978. Elle a été admise au Barreau du Québec en 1979 et a commencé à exercer le droit dans le cabinet Blain Piché Emery, à Montréal. En 1989, elle est devenue associée chez Desjardins, Ducharme, Stein, Monast, à Montréal. Au moment de sa nomination, elle y pratiquait principalement dans les domaines du contentieux civil et commercial, du droit administratif et du droit du travail. Pendant sa carrière, elle a été enseignante à l'École du Barreau du Québec et souvent conférencière dans ses domaines d'expertise. La juge St-Pierre est auteure de nombreux articles de journaux portant sur des sujets juridiques et coauteure du livre L'entreprise et ses salariés (1997).

vers le haut de la page

Me Benoît Pinsonneault (1971), de la section de Montréal, prend sa retraite des Forces canadiennes comme avocat militaire, après 27 ans de service au cabinet du juge-avocat général. Diplômé de la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke en 1970, Me Pinsonneault a exercé en pratique privée pendant quatre ans à Saint-Jean-sur-Richelieu, avant de joindre les Forces canadiennes en 1975. Sa carrière militaire l'a amené à exercer différentes fonctions, principalement au Québec et en Ontario, mais aussi en Allemagne de 1990 à 1993 à titre d'assistant-juge avocat général. Sa principale fonction était alors de procureur-chef de la poursuite pour toutes les cours martiales se produisant en Europe. De retour au Canada, il a assumé pendant cinq ans la position de directeur juridique des réclamations par et contre la Couronne à Ottawa. Après un séjour à Montréal, le lieutenant-colonel Pinsonneault a été nommé directeur-adjoint des poursuites militaires pour les Forces canadiennes par le ministre de la Défense nationale en 2001, poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite, prévue pour le 8 juillet prochain.

vers le haut de la page

giroux picture

Me Michel Giroux (1972), de la section de Québec, a récemment joint, à titre d'associé, le groupe de médiateurs en droit civil et commercial Consensus, un cabinet-conseil en résolution de conflits. Me Giroux, qui continue d'exercer sa profession au sein de l'étude Daignault et Associés, s'intéressera plus particulièrement au développement du secteur municipal du cabinet-conseil de Québec.