Formations offertes par le Barreau

 

L'approche transformative en médiation familiale et en milieu du travail

Dates et lieux de tenue de cette activité

 

L'approche transformative en médiation familiale et en milieu du travail

Classe virtuelle (Séminaire de 6 demi-journées de 8h30 à 12h30)

_____________________________________ 

 « Une approche rafraîchissante et émancipatrice » (D. d’Ursel) 

Selon Bush et Folger, coauteurs américains de The Promise of Mediation (1994, 2e éd. 2005) et de La médiation transformative (2018), cofondateurs de l’Institute for the Study of Conflict Transformation, le rôle du médiateur consiste à favoriser chez chacune des parties au conflit un sentiment accru d’empowerment personnel et une reconnaissance plus juste du point de vue de l’autre par une conception positive du conflit et la non-directivité de ses interventions.   

Il s’agit d’une approche rigoureuse qui invite le médiateur à approfondir la qualité de sa présence et sa maîtrise de soi. Elle propose de porter un regard sensible et empathique sur les personnes aux prises avec un conflit, dont l’impact tend à déstabiliser leur capacité à y faire face de façon constructive et à les enfermer dans un état défensif.

Reconnaissant que la persistance d’un conflit perturbe les aptitudes relationnelles normalement accessibles chez les protagonistes, l’approche transformative offre un encadrement souple et bienveillant d’une conversation libre et ouverte qui favorise l’autodétermination des parties et une ouverture progressive à l’expérience de l’autre. 

Pratiquer la médiation transformative, c’est choisir de redonner le pouvoir aux personnes accompagnées en leur offrant une posture d’accueil et de non-jugement, en intervenant régulièrement de manière à faciliter une communication authentique et une autorégulation de la charge émotive, et en demeurant confiant en leur capacité de reprendre pied et d’arriver à leur façon à de bonnes décisions pour elles.

 L’originalité de cette approche a été soulignée par Damien d’Ursel, auteur belge de La médiation entre tradition et modernité familiales : « … c’est dans la manière dont ces principes de base sont déclinés sur le terrain de la médiation, que réside pour nous l’intérêt de l’approche transformative. Le principe de non-directivité y est appliqué avec une forme de radicalité profondément revigorante pour nos pratiques qui mobilise en profondeur les participants, et les responsabilise. À chaque instant ces derniers sont invités à reprendre en main leur destinée. »

 

 Un portrait intime de la médiation transformative, publié dans le Journal d’arbitrage et de médiation du Canada (2012), est disponible en contrôle-cliquant sur le lien : https://www.johnpeterweldon.ca/?p=497.

Clientèle visée

Ce séminaire accueille depuis 2009 des médiateurs en cours de formation, médiateurs d’expérience désireux d’enrichir leurs pratiques, ainsi qu’avocats et autres professionnels,
gestionnaires de ressources humaines et représentants syndicaux à la recherche d’outils de communication pour recevoir plus adéquatement des personnes impactées négativement par un conflit.
 
 

 Afin d’assurer un appui individualisé au cheminement personnel de chaque participant dans le cadre d’un apprentissage interactif et expérientiel, l’inscription à la version en ligne du séminaire est limitée à 10 personnes.


Organisation de la formation : 

 

  • 6 rencontres en classe virtuelle d’une durée de 4 heures. 
  • Les participants seront invités à prendre connaissance de courts textes de synthèse permettant de réviser la matière enseignée ce jour-là. 
  • Les deux dernières rencontres seront consacrées à des pratiques individuelles de médiation simulée d’une durée chacune de 20 minutes.


Contenu et modalités pédagogiques : 


Double impact du conflit : déstabilisation et fermeture.
Le double moteur de l’empowerment et de la reconnaissance : définition, objectifs, posture de travail du médiateur.
Interventions non directives et soutien à l’autodétermination des personnes et à leur capacité à reprendre pied dans le conflit et accorder de la considération à leur adversaire.
Présentation et expérimentation des quatre principales techniques d’intervention non-directive : reflet transformatif, résumé des divergences, question de vérification et silence attentif.
Constatation, chez les autres comme sur soi lors des pratiques simulées, de l’impact positif de ce type d’intervention sur le phénomène de l’autorégulation des émotions fortes
Démarche interactive – Apports théoriques et méthodologiques – Exercices pratiques – Mises en situation et réflexion à partir des situations vécues.

 

Objectifs de la formation

À la fin de la formation, les participants :
•   auront intégré la théorie et le schéma de la transformation du conflit
•   auront saisi le potentiel des personnes en conflit de sortir de leur état de déstabilisation et de fermeture par des mouvements  progressifs d’empowerment et de reconnaissance
•   auront pratiqué une gamme d’interventions non directives favorisant chez les parties un sentiment accru de confiance en soi et une plus grande réceptivité au point de vue de l’autre
    auront constaté la capacité des parties ainsi accompagnées de trouver par elles-mêmes des issues convenables à leur conflit   
 

Animateur:

John Peter WELDON, B.A., M.A., LL.L, Certified Transformative Mediator™ et formateur agréé par l’Institute for the Study of Conflict Transformation (ISCT) affilié à l’Université Hofstra (Long Island, NY, USA),  avocat et médiateur à la retraite, titulaire de formations en médiation et en communication au Barreau du Québec depuis 1997, professeur adjoint de médiation à la faculté de droit de l’Université Hofstra, a contribué au développement et la mise en œuvre du modèle transformatif dans l’espace francophone, approche qu’il enseigne régulièrement au Canada, en France et en Belgique.

 

Il sera assisté au besoin lors de la supervision des pratiques de médiation simulée par Me Nathalie CROTEAU,
médiatrice accréditée par le Barreau du Québec, l’IMAQ et l’ISCT. Détentrice d’une maitrise en droit des contrats, elle donne un séminaire sur les modes alternatifs de résolution du conflit à la faculté de droit de l’Université de Montréal.
Elle offre des services de médiation, de facilitation, d’évaluation neutre, de formation et d’enquête en matière de harcèlement psychologique à divers clients du milieu privé, municipal,
gouvernemental, paragouvernemental et associatif. 


 

NOTES

Formation complémentaire reconnue pour 24 heures aux fins de la formation continue obligatoire et correspondant aux 15 heures requises dans le  processus de négociation et médiation  pour l'obtention de l'accréditation en médiation familiale.