Le Barreau du Québec se réjouit de la libération de Raïf Badawi
Recherche
COVID-19 Bottin des avocats

2022-03-11 Info-Barreau

Le Barreau du Québec se réjouit de la libération de Raïf Badawi

Le Barreau du Québec accueille avec soulagement la libération de Raïf Badawi. Ce blogueur a passé 10 ans en prison dans son pays, l’Arabie Saoudite, qui lui reprochait d’avoir proféré des « insultes aux valeurs religieuses et blasphèmes ». Le Barreau s’inquiète par ailleurs des lourdes peines qui accompagnaient sa sentence d’emprisonnement, notamment une amende de quelque 340 000 $ et une interdiction de voyager durant 10 ans, ce qui le place dans l’impossibilité de rejoindre sa famille vivant au Canada.

« Le Barreau du Québec souhaite vivement un dénouement final « heureux » pour Raïf Badawi, soit sa réunification avec sa famille vivant au pays », déclare MCatherine Claveau, bâtonnière du Québec. Encore une fois, nous joignons notre voix à celle d’ASFC pour que tous les efforts soient faits afin de rendre cette réunification possible. »

Le Barreau du Québec et l’organisme Avocats sans frontières Canada (ASFC) ont, à de multiples reprises durant ces dix dernières années, conjointement dénoncé le traitement réservé à M. Badawi et réclamé sa libération. En 2015, ASFC a préparé, avec le soutien du Barreau, un mémoire qui a été présenté aux autorités saoudiennes. Celui-ci dénonçait la violation du droit de M. Badawi à un procès équitable et de son droit à la liberté d’expression et d’opinion ainsi que la violation de l’interdiction absolue de torture et de traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Prendre connaissance du communiqué conjoint avec ASFC

À lire également

2022-05-13 Info-Barreau

Élections 2022

Résultats du scrutin

2022-04-22 Info-Barreau

Mon avocat, mon allié.

Le Barreau du Québec lance une nouvelle campagne publicitaire

2022-04-12 Info-Barreau

Dépôt du projet de loi 34

Une nouvelle mesure d’accès à la justice pour les citoyens

Tous les articles Info-Barreau