Jeffrey Orenstein
Recherche
Bottin des avocats

Candidats en lice

Jeffrey Orenstein

Candidat au poste d'administrateur (Montréal) - 2 ans

Membre du Barreau depuis 2002

Consulter la version anglaise

Présentation

Je suis le directeur du cabinet d’avocats Consumer Law Group, que j’ai fondé il y a 10 ans. J’ai obtenu un baccalauréat en droit (LL.B.) de l’Université de Montréal (2000) et une maîtrise en droit (LL.M.) de l’Université de New York (2001). J’ai été admis au Barreau du Québec (2002) et au Barreau de l’Ontario (2011). Ma pratique est principalement consacrée aux actions collectives en demande : protection du consommateur, non-concurrence, intérêt public, médicaments et responsabilité du fait des produits. Je suis l’avocat principal dans plusieurs actions collectives nationales et provinciales. J’ai plaidé à de nombreuses reprises devant les tribunaux du Québec et de l’Ontario.

Je suis souvent conférencier lors de conférences présentées par le Barreau du Québec, Osgoode Hall développement professionnel, et ailleurs au Canada. Je suis l’avocat au dossier dans plus de 200 cas publiés. Je suis régulièrement interviewé par les médias au Canada, aux États-Unis et à l’étranger à propos de mes dossiers, ainsi que sur d’autres questions juridiques d’intérêt public.

J’ai été reconnu par Benchmark Litigation comme étant une « Litigation Star » au Québec, par Lexpert comme un « Leading Practitioner » dans les actions collectives à Montréal, et par Who’s Who Legal comme « Recommended » en litige au Canada.

Visitez mon site Web pour plus de détails et suivez-moi sur LinkedIn.

Expériences et réalisations

Depuis 2016, je suis membre du Comité de la protection des consommateurs du Barreau du Québec. Ce comité a été très actif dans l’examen des projets de loi fédéraux et provinciaux qui affecte les droits des consommateurs au Québec. Le comité a fait plusieurs recommandations dont plusieurs ont eu un impact sur les décisions de la législature. Cette expérience m’a permis de voir directement comment le Barreau du Québec peut jouer un rôle déterminant dans le changement et comment il peut contribuer à protéger, et même à façonner, les droits légaux de la société.

Je trouve important de redonner à la communauté juridique et de contribuer à l’éducation du public sur les questions juridiques. Je pense que nous avons bien des occasions de pouvoir apporter des changements positifs par notre pratique du droit. À cet effet, je suis gouverneur de la Fondation du Barreau du Québec depuis 2018.

Depuis 2017, je suis membre du comité d’adhésion de l’Association du Barreau du Comté de Carleton (ABCC) à Ottawa, qui est la deuxième plus grande association juridique de l’Ontario. Dans ce rôle, j’ai contribué à la réflexion et à la mise en œuvre de nouvelles méthodes pour attirer de nouveaux avocats dans la communauté juridique d’Ottawa et pour retenir les membres actuels. De cette expérience, j’ai compris l’importance d’encourager et de favoriser un sentiment de communauté et de camaraderie entre les avocats en général, quel que soit le domaine spécifique dans lequel ils exercent.

Pendant de nombreuses années, j’ai été membre du conseil d’administration de l’hôpital Mont-Sinaï à Montréal, où nous étions chargés de prendre des décisions stratégiques et opérationnelles relatives au traitement et aux soins des patients. Je crois que la fourniture de soins appropriés aux personnes vulnérables et défavorisées, que ce soit d’un point de vue santé, économique ou juridique, est de la plus haute importance et constitue un baromètre de la santé globale de notre société.

Objectifs

Faire du Barreau une ressource plus accueillante pour les avocats

  • En tant qu’organisme dirigeant, le Barreau devrait encourager et faciliter l’apport des membres; de cette façon, nous pouvons nous assurer que le Barreau reflète au mieux les intérêts de ses membres et que ses politiques reflètent au mieux les préoccupations des membres.
  • À cette fin, je plaiderais en faveur d’approches et de lignes directrices plus souples pour permettre de répondre aux besoins de situations particulières.

Favoriser une atmosphère plus collégiale

  • Je crois qu’il est important de créer davantage d’opportunités, d’incitations et de programmes pour favoriser la diversité et l’implication des minorités dans la communauté, tant en termes d’engagement professionnel que social.
  • Nos collègues praticiens, de tous les milieux, ont beaucoup à offrir; en encourageant leur participation, nous pouvons mieux comprendre les besoins de nos membres.

Réduire les coûts de l’intérieur, tout en augmentant les recettes de l’extérieur

  • En tant qu’avocats, nous supportons les coûts de nos cotisations annuelles au Barreau ainsi que les coûts liés à l’adhésion aux exigences de la formation continue obligatoire pour rester en règle avec le Barreau. Je pense que nous pouvons réduire nos contributions financières en obtenant des revenus par d’autres moyens (autres que notre propre adhésion). Une idée serait d’offrir davantage de programmes de formation gratuits aux membres du Barreau et de les mettre à la disposition de ceux qui ne sont pas membres à un prix avantageux. Une autre idée serait de publier des informations dont le grand public pourrait bénéficier. À cette fin, nous devrions encourager la participation de la communauté des avocats afin de proposer des sujets créatifs et intéressants qui plaisent à la fois aux avocats et aux non-avocats.
  • Je voudrais préconiser la suppression de certaines lourdeurs procédurales inutiles et l’assouplissement de certaines formalités fastidieuses afin d’économiser les coûts qui y sont liés. J’aimerais que des améliorations soient apportées à la notification de certains documents et procédures par huissier aux parties directement, au profit d’autres moyens alternatifs.
  • Je pense que davantage de fonds publics devraient aller aux personnes économiquement défavorisées pour leur permettre un meilleur accès à la justice.

Progrès technologiques

  • Il devrait y avoir un système informatisé accessible au public pour le dépôt, la saisie et la récupération des documents judiciaires, moyennant un coût. D’un point de vue environnemental, cela devrait contribuer à réduire le nombre de documents qui doivent être imprimés.
  • Il faudrait utiliser davantage la technologie dans les salles d’audience pour permettre la comparution à distance des clients et des témoins.

Promouvoir l’image et la réputation du Québec

  • Je crois que le Québec devrait jouer un rôle plus important dans le paysage juridique canadien. Une façon d’y parvenir serait de donner à notre jurisprudence une portée plus nationale/ internationale – les décisions des tribunaux devraient, si possible, être rendues dans les deux langues.
  • J’aimerais que davantage de programmes de certificats basés sur les compétences spécifiques soient proposés pour aider les nouveaux avocats à acquérir une expérience pratique dans le domaine.

Aucun individu n’a le monopole des bonnes idées. C’est pourquoi je suis toujours ouvert aux suggestions et contributions constructives. Avec votre soutien, si je suis élu, je serai disponible pour assurer un suivi avec tout membre qui est prêt à travailler pour améliorer notre profession.

J’espère pouvoir compter sur votre soutien et avoir l’occasion de travailler pour le bien de tous.

Je vous remercie de prendre en considération ma candidature.