Recherche
Inscription annuelle Bottin des avocats

2019-05-08 Communiqués 2019

Mérite Christine-Tourigny 2019

Le Barreau du Québec souligne la contribution de l’honorable Anne-Marie Trahan

Montréal, le 8 mai 2019 — Le Barreau du Québec décerne le Mérite Christine-Tourigny à l’honorable Anne-Marie Trahan, une juriste qui a cultivé l'excellence tout au long de sa carrière au service de la justice et de l'égalité sociale. Membre du Barreau pendant plus de 26 ans, puis juge à la Cour supérieure du Québec durant 16 ans, madame Trahan s’est notamment démarquée en soutenant l’avancement des femmes juristes et la coexistence des traditions de droit civil et de la common law au Canada.

Elle recevra officiellement le Mérite Christine-Tourigny à l’occasion de la Journée du Barreau du Québec 2019, le 11 juin prochain à Montréal.

Diplômée en droit de l'Université de Montréal en 1967, admise au Barreau en 1968, Anne-Marie Trahan a débuté sa pratique dans un grand cabinet montréalais avant d’être retenue comme juriste au Service du droit commercial international du Bureau des affaires juridiques des Nations Unies à Vienne, en 1979. Nommée commissaire à la Commission canadienne des transports en 1981, présidente du Comité des transports par eau en 1985, elle est affectée de 1986 à 1994, au poste de sous-ministre déléguée, droit civil et services législatifs, au ministère de la Justice du Canada. Saisissant l’opportunité de l'adoption du nouveau Code civiI du Québec, madame Trahan a alors mis en place un projet d'harmonisation de la législation fédérale avec le droit civil québécois, contribuant ainsi au progrès de la coexistence des traditions de droit civil et de la common law au Canada.

Les efforts de l’honorable Anne-Marie Trahan pour faire respecter la dualité linguistique et juridique canadienne ont eu des répercussions durables sur notre système juridique. Le ministère de la Justice du Canada est aujourd’hui doté d'une équipe permanente de juristes formés tant en droit civil qu'en common law. Ceux-ci ont pour tâche de réviser sans cesse le corpus législatif afin que les lois et les règlements s'adressent aux citoyens canadiens dans un langage respectueux des traditions du droit civil et de la common law, et ce, dans les deux langues officielles.

Anne-Marie Trahan a été nommée juge à la Cour supérieure du Québec en 1994, où elle a siégé jusqu’en 2010 avant de prendre sa retraite. Elle a toujours su accroître la visibilité et le rayonnement du droit canadien sur la scène internationale et s’est impliquée au sein de plusieurs associations internationales, notamment en tant que première femme présidente de l'Association internationale des Jeunes avocats (AIJA), comme présidente du Cercle de droit européen de la Chaire Jean Monnet de l'Université de Montréal et également comme trésorière du Chapitre canadien de l'Association internationale des femmes juges. Elle a été membre du conseil de direction d’UNIDROIT (Institut international pour l'unification du droit privé) de 1988 à 2008.

Tout au long de sa carrière, madame Trahan a encouragé les femmes juristes à être novatrices et créatives afin d’accroître leurs chances d’accéder à des postes cadres tant dans le milieu politique que dans la communauté juridique.

Auteure de nombreuses publications, notamment sur le droit des enfants et sur l’indépendance de la justice, elle a publié aussi les Actes de la 4Conférence biennale internationale de l'Association internationale des femmes juges, Justice pour chaque enfant : Vision nouvelle d'un monde sans violence. Elle continue de s’impliquer aujourd’hui auprès de plusieurs organismes de charité pour promouvoir les droits de la personne, la diversité et l'accès à la justice de même qu’au sein de diverses organisations, dont le Bureau international des droits des enfants, le Service de conciliation en assurance de dommages, le Centre canadien d'œcuménisme et le comité consultatif du Conseil canadien pour la santé infantile. Elle a également participé en 2012 aux rencontres du Cercle de confiance, une expérience de vérité et de réconciliation entre la communauté autochtone et la société québécoise.

Le Barreau du Québec
Le Barreau du Québec est l’ordre professionnel de près de 27 500 avocats et avocates. Ses positions sont adoptées par ses instances élues à la suite d’analyses et de recommandations de ses comités consultatifs. Afin d’assurer la protection du public, le Barreau du Québec surveille l’exercice de la profession, fait la promotion de la primauté du droit, valorise la profession et soutient ses membres dans l'exercice du droit.

Pour toute demande journalistique

Martine Meilleur
Coordonnatrice des communications
Barreau du Québec
514 954-3489 ou sans frais  1 800 361-8495, poste 3489
medias@barreau.qc.ca

À lire également

2019-05-08 Communiqués 2019

Mérites et Mérite Innovations — Accès à la justice 2019

Deux avocats et un organisme sont honorés par le Barreau

2019-05-06 Communiqués 2019

Réforme du droit de la famille

L’enfant doit être au cœur des réflexions

Tous les communiqués 2019