ATTENTION : Les archives du Journal du Barreau vous sont présentées telles qu'elles ont été déposées sur le Web au moment de leur publication. Il est donc possible que certains liens soient non fonctionnels et que certains renseignements soient périmés.

Pour toute question ou commentaire concernant le Journal, communiquez avec journaldubarreau@barreau.qc.ca

Visitez la page officielle du Journal du Barreau sur le site Web du Barreau du Québec.

 

Congrès 2001: des efforts communs du Barreau du Québec et de l'ABC-Québec

Une plénière à saveur de mondialisation

Jean Breton

Ayant pour thème La mondialisation des marchés: une menace à la spécificité du Québec?, c'est la plénière qui donnera encore une fois le ton du congrès du Barreau du Québec, qui se tiendra du 10 au 12 mai prochain, à l'hôtel Le Reine-Élizabeth de Montréal. Le sujet est susceptible d'intéresser tous les avocats, d'autant plus que plusieurs questions se greffent naturellement au thème principal: la mondialisation représente-t-elle une menace à la survie du droit civil québécois, à la pratique professionnelle des avocats québécois et à leur indépendance? La coexistence des deux systèmes juridiques au pays a-t-elle pour effet de favoriser le rayonnement des avocats québécois à l'étranger?

Les représentants du Barreau du Québec et de l'ABC, division Québec, ont travaillé de concert pour présenter la plénière d'ouverture du congrès 2001, axée sur la mondialisation. De gauche à droite, M<sup>e</sup> George Hendy, président de l'ABC-Québec, M<sup>e</sup> Ronald Montcalm, bâtonnier du Québec, M<sup>e</sup> Sylvie Devito, vice-présidente de l'ABC-Québec, et M<sup>e</sup> Claude Leduc, président du Comité organisateur du congrès du Barreau
Les représentants du Barreau du Québec et de l'ABC, division Québec, ont travaillé de concert pour présenter la plénière d'ouverture du congrès 2001, axée sur la mondialisation. De gauche à droite, Me George Hendy, président de l'ABC-Québec, Me Ronald Montcalm, bâtonnier du Québec, Me Sylvie Devito, vice-présidente de l'ABC-Québec, et Me Claude Leduc, président du Comité organisateur du congrès du Barreau

Cette année, l'organisation de la plénière est le fruit des efforts communs du Barreau et de la division Québec de l'Association du Barreau canadien. Rappelons que cinq invités prestigieux siégeront à la table ronde de cette rencontre animée par l'avocate et journaliste Anne-Marie Dussault, soit: Raymond Chrétien, ambassadeur du Canada en France, Alain Dubuc, éditorialiste en chef du quotidien La Presse, Me L. Yves Fortier, président de la Cour d'arbitrage international de Londres, Me Pierre-Marc Johnson, conseiller auprès de la Commission nord-américaine de coopération environnementale et, finalement, Me A. Juan Bennazar Zequeira, président de la Commission des Affaires internationales du Barreau de Puerto Rico et président sortant de la Fédération américaine des avocats. La présence de ce juriste renommé a été rendue possible grâce aux contacts établis par la division Québec de l'ABC.

« M. Bennazar Zequeira connaît bien le Québec, souligne Me Sylvie Devito, vice-présidente de l'ABC-Québec. Son point de vue ne pourra qu'enrichir la discussion. » Le bâtonnier du Québec, Me Ronald Montcalm, se réjouit aussi de la participation du juriste portoricain en évoquant la place importante qu'occupe l'Amérique latine dans la zone d'influence de la communauté juridique québécoise. « Plusieurs pays latino-américains ont une tradition civiliste, rappelle-t-il, et s'inspirent de notre Code civil. »

Des ateliers sur la mondialisation

Le congrès propose aussi une quarantaine d'ateliers offrant une gamme étendue de formations dans les principaux domaines du droit. Certains d'entre-eux s'inspirent directement de la thématique de la plénière. Ainsi, le vendredi 11 mai, un atelier sur la mondialisation des marchés, animé par Me Alphonse Giard, réunira Me Claude Béland, ex-président du Mouvement Desjardins, Me Jean-Claude Scraire, président du conseil et directeur général de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Me Jean-Marie Chanon, bâtonnier de Lyon, Dominique Vachon, économiste à la Banque Nationale du Canada, Henri Massé, président de la FTQ, et Me Michel Décary, du cabinet Stikeman, Elliott. De plus, le samedi 12 mai, Me Hugues Langlais, président du Comité sur les communautés culturelles du Barreau du Québec, animera un atelier intitulé « Mondialisation et démocratie: défi pour la communauté juridique ». Il y sera question des ambiguïtés de la mondialisation, de ses effets sur la race, la classe et le sexe ainsi que de la manière dont les mécanismes de protection des individus s'affaiblissent au profit de ses principes économiques.

La conférence annuelle de l'ABC-Québec

La collaboration de la division Québec de l'Association du Barreau canadien à la préparation de la plénière sur la mondialisation des marchés est reliée à la tenue de la conférence annuelle de cette association dans le cadre du congrès du Barreau du Québec.

C'est Me Montcalm qui a proposé à Me George R. Hendy, président de l'ABC-Québec, de tenir cet événement en même temps que le congrès du Barreau. Me Hendy a trouvé extrêmement stimulante l'idée que les deux associations professionnelles puissent renouer avec leur tradition de collaboration. « L'idée d'unir nos forces et de travailler à nouveau ensemble a fait son chemin dans le contexte de la mondialisation, explique Me Montcalm. Et puis, pour la première fois depuis plusieurs années, nos rencontres annuelles respectives devaient se tenir à Montréal, à quelques semaines d'intervalle. Les circonstances se prêtaient donc à un tel rapprochement. »

Pour sa part, Me Claude G. Leduc, président du comité organisateur du congrès 2001, n'a que des éloges pour les gens de l'ABC, qui ont fait preuve d'une grande souplesse en réduisant la durée de leur conférence à une demi-journée et en reportant le dîner du président à une date ultérieure.

La conférence 2001 de l'ABC-Québec aura donc lieu à l'hôtel Le Reine-Élizabeth de Montréal, dans la matinée du jeudi 10 mai. Deux des quatre ateliers offerts sont reliés à la mondialisation. L'un porte sur les nouveaux défis du monde virtuel et l'autre questionne l'effet de certaines lois et ententes en vigueur au Canada sur le commerce international.

Les participants à la conférence sont invités à s'inscrire au lunch, à la plénière de l'après-midi et au cocktail de bienvenue offert dans le cadre du congrès du Barreau du Québec. À noter que les remises de la Médaille du Barreau du Québec et du Prix Pro bono de la division Québec de l'ABC auront lieu lors de ce cocktail.