ATTENTION : Les archives du Journal du Barreau vous sont présentées telles qu'elles ont été déposées sur le Web au moment de leur publication. Il est donc possible que certains liens soient non fonctionnels et que certains renseignements soient périmés.

Pour toute question ou commentaire concernant le Journal, communiquez avec journaldubarreau@barreau.qc.ca

Visitez la page officielle du Journal du Barreau sur le site Web du Barreau du Québec.

 

Une promesse tenue


L'édition du Journal du Barreau du 1er février dernier publiait, en page 5, une entrevue que j'ai donnée le 15 novembre 2004* et, en page 21, le Journal publiait une publicité du ministère québécois de la Justice relativement à un avis de sélection de personnes aptes à être nommées juges à un poste avec résidence à Drummondville.

Tous auront certes constaté la contradiction. Il est écrit dans le compte rendu de l'entrevue : " Me Tessier dit exercer des pressions pour que la situation change. Jusqu'à présent, aucune mesure concrète n'a cependant été annoncée. Invité à prendre la parole dans le cadre du dernier congrès des avocats de province, tenu à Val-d'Or l'automne dernier, le juge en chef de la Cour du Québec, Guy Gagnon, avait pourtant promis la nomination d'un juge supplémentaire à Drummondville pour la Cour du Québec. "

L'article laisse ainsi entendre que le juge en chef a fait une promesse qui n'aurait pas été tenue, ce qui est inexact puisque à la page 21 du Journal du Barreau, dans l'avis de sélection des personnes aptes à être nommées juges, on peut lire : " CQ-176 : Un poste pour lequel la personne nommée sera appelée à siéger à la chambre civile, à la chambre criminelle et pénale et à la chambre de la jeunesse avec résidence à Drummondville ou dans le voisinage immédiat. "

Je profite de cette mise au point pour remercier le juge en chef, Guy Gagnon, pour la sensibilité dont il a fait preuve, permettant ainsi que l'un des objectifs du Barreau d'Arthabaska, datant de près de 15 ans, soit enfin réalisé. J'en profite également pour remercier le ministre de la Justice, Jacques-P. Dupuis, qui a donné suite à la demande du Barreau d'Arthabaska afin que soit ouvert un poste additionnel de juge à la Cour du Québec avec résidence à Drummondville.

Michel Tessier
Bâtonnier d'Arthabaska

N.D.L.R. : Nous regrettons cet impair, qui tient au fait qu'il s'écoule un certain laps de temps entre la parution du Journal et la tombée des textes (et donc la rédaction des articles et la tenue des entrevues).De plus, la publicité et les articles ne transitent pas par les mêmes canaux. Ainsi, l'appel de candidatures dont il est question ici n'a pas transité par le bureau de la rédactrice en chef. De nouvelles procédures de vérification viennent d'être mises en place pour parer la réédition d'un tel impair.